Le Docteur Edward Bach

(24 sept 1886 à Moseley - 27 nov 1936)

 

Le signe automnal de la Balance demande de cultiver l’équilibre et l’harmonie en toute chose. Découvrons un natif de ce signe, le Docteur Edward Bach, qui a vivement exprimé ces qualités. Ce célèbre médecin anglais (1886-1936) a créé 38 élixirs floraux, baptisés « Les Harmonisants de l’âme » ?

 

Au cours de sa pratique en tant que médecin, il constate qu’un grand nombre de maladies sont le résultat d’une rupture de l’équilibre intérieur, du fait que des états d’être négatifs ont pris le dessus (peur, découragement, manque de confiance…). Il découvre à travers ses recherches  que les vertus des fleurs apportent un rétablissement de l’harmonie psychique et activent ainsi la guérison. Les fleurs complètent le traitement médical, à un autre niveau.

 

L’exploration de sa carte du ciel révèle une individualité marquée par une extrême sensibilité ainsi qu’une grande sagesse et originalité (plusieurs planètes en Balance dont Jupiter/sagesse-connaissance et Uranus/originalité). Son but de vie se manifeste clairement par une volonté de service à autrui et de guérison à travers la beauté, ce qui s’est traduit à son niveau par son intérêt marqué pour les fleurs (Nœud nord/but de vie, en Vierge/service et guérison, près de Vénus/beauté, fleurs). Le résultat de ses recherches sont transcrites notamment dans un livre intitulé : « La guérison par les fleurs » !

 

Sa destinée ne s’est pas révélée sans épreuves !  A 30 ans, il apprend qu’il a un cancer abdominal, il lui reste seulement trois mois à vivre. Ce fut, au-delà de l’apparence, le « booster » qui l’a poussé à devenir vraiment lui-même et à s’engager dans sa mission de vie (retour de Saturne/responsabilité). Il retrouva la santé et témoigna tout au long de sa vie de ses découvertes novatrices.

 

Voici un extrait où le Dr Bach expose les conditions permettant la victoire de la guérison sur la maladie :

« - Avoir conscience du divin en soi et par conséquent de notre pouvoir contre le mal

- Savoir que la cause fondamentale de la maladie est le manque d’harmonie entre la personnalité et l’âme

- Avoir la bonne volonté et l’intelligence de découvrir le défaut responsable d’un tel conflit

- Eliminer ce défaut en développant la vertu opposée ».

« Chaque fleur correspond à une des qualités, et son but est de renforcer cette qualité pour que la personnalité s’élève au-dessus du défaut qui est son obstacle particulier ».

« La santé est notre patrimoine, notre droit. C’est l’union complète et entière de l’âme, de l’esprit et du corps ; et ce n’est pas un idéal inaccessible, mais quelque chose de si simple et de si naturel que bon nombre d’entre nous l’oublient. »

 

Sylvianne